AccueilFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 EURO 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 21 Avr 2011 - 21:21

Ca doit être bon à présent Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 21 Avr 2011 - 21:34

Oui Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Dim 24 Avr 2011 - 9:58

EURO 2016
Jouanno attaquée par Martel...
Gervais Martel assure que la candidature du stade Bollaert pour accueillir l’Euro 2016 est « béton », malgré les difficultés sportives du RC Lens (19e de L 1). Le président lensois s’étonne des doutes qui entourent son projet et du soutien appuyé de Chantal Jouanno pour le projet lyonnais, lui aussi confronté à des difficultés mais d’ordre politique et juridique. Jeudi, la ministre des Sports avait affirmé qu’il n’était pas « imaginable que Lyon ne participe pas à cette fête ». « Je suis très surpris des propos qui ont été tenus. Nous avons un des projets les plus aboutis de toutes les villes candidates, réagit Martel. Comment peut-on savoir quelle sera la position du club en 2016 ? Qui veut parier avec moi que Lens sera alors en Ligue des champions ? [...] Peut-être cherche-t-on à protéger certaines villes ? [...] On semble beaucoup parler de Lyon en ce moment, notamment la ministre des Sports. Est-elle ministre des Sports ou ministre de Lyon ? » En raison du retard pris, le comité de pilotage de l’Euro 2016 a émis l’idée de repousser la désignation des neuf villes hôtes au mois de septembre, initialement prévue le 27 mai. – A. M. L.

... et par Collomb, le maire de Lyon
Gérard Collomb, le maire PS de Lyon qui soutient le projet de Jean-Michel Aulas (le stade des Lumières à Décines, 61 000 places) a estimé, hier, que Chantal Jouanno avait une « méconnaissance inquiétante » du dossier. L’édile déplore que « l’arrêté de déclaration d’intérêt général » de 2010 n’ait pas encore été publié. « Cette déclaration d’intérêt général est le seul moyen de rendre juridiquement possible la construction [...]. Je ne peux que réitérer mon alerte sur les conséquences d’une décision de report des enquêtes publiques qui n’aurait pour seule conséquence que de compromettre la réalisation d’un projet phare pour le sport en France », conclut le maire de Lyon.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 14:33

Dans le viseur du site d'information MEDIAPART, déjà au coeur de la récente affaire Betancourt: Laurent Blanc, le sélectionneur national, François Blaquart, le directeur technique national, Erick Mombaerts, le sélectionneur des Espoirs et Francis Smerecki, le sélectionneur des moins de 20 ans. Les quatre hommes, présents avec une vingtaine de cadres de la DTN lors de la réunion officielle du 8 novembre 2010, se voient donc confrontés à leur propos étalés dans la presse.

Le verbatim de la réunion:

Erick Mombaerts: François (Blaquard, ndlr), ça mérite quand même
qu'on débatte, ne serait-ce que trois minutes. Tu as évoqué les statistiques sur les derniers résultats de l'Institut national du football (à Clairefontaine, ndlr): 4 internationaux A français (sélectionnés en équipe de France, ndlr), 26 internationaux étrangers. 20 ou 26....

Laurent Blanc: Ça, ça me choque.

Erick Mombaerts: Ça nous choque.

Laurent Blanc: Plus qu'autre chose.

Erick Mombaerts: Est-ce qu'on s'attelle au problème et on limite l'entrée du nombre de gamins qui peuvent changer de nationalité? Oui? Non? Donc, auquel cas, on est obligé de le faire sous le coude. C'est-à-dire on est obligé de le faire... Mais est-ce qu'il faut le faire. Je pense que tout le monde doit être concerné, là. Laurent, qu'est-ce que t'en penses?

Laurent Blanc: Moi j'y suis tout à fait favorable. Sincèrement, ça me dérange beaucoup. Ce qui se passe dans le football actuellement, ça me dérange beaucoup. A mon avis, il faut essayer de l'éradiquer. Et ça n'a aucune
connotation raciste ou quoi que ce soit. Quand les gens portent les maillots de l'équipe nationale des 16 ans, 17 ans, 18 ans, 19 ans, 20 ans, Espoirs, et qu'après ils vont aller jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines, ça me dérange énormément. Ça, il faut quand même le limiter. Je dis pas qu'on va l'éradiquer mais le limiter dans ces pôles-là...

Erick Mombaerts: Donc il faut 30%? Un tiers de gamins qui peuvent changer (de nationalité, ndlr)?

François Blaquart: Même pas.

Erick Mombaerts: Même pas ?

François Blaquart: Même pas. Faut faire un projet. Moi, j'ai dit à Gérard (Prêcheur, directeur de l'INF, ndlr) qu'on allait se voir pour le concours et qu'on limite. Qu'on soit beaucoup plus pertinent dans l'approche, y compris l'évaluation sur l'état d'esprit et ainsi de suite. Je dirais qu'on a des moyens pour le faire. Avec des 12 ans, on s'est aperçu que c'était plus difficile qu'avec des 15... Surtout, qu'on se donne quelques garanties! L'idéal effectivement, c'est de dire, mais pas officiellement: de toute façon on ne prend pas plus de tant de gamins qui sont susceptibles de changer (de nationalité, ndlr) à terme.

Laurent Blanc: Ou alors tu les fais passer par des critères différents de sélection. Il n'y a qu'à voir les centres de formation. Même le pôle Paris. Tu vois toujours les mêmes gens parce qu'ils répondent toujours aux mêmes critères de sélection.

François Blaquart: On peut baliser, en non-dit, sur une espèce de quota. Mais il ne faut pas que ce soit dit. Ça reste vraiment que de l'action propre. Bon voilà, on fait attention. On a les listes, à un moment donné...

Erick Mombaerts: Il faut qu'on s'attaque au problème, quand même!

Laurent Blanc: Moi c'est pas les gens de couleur qui me posent un problème. C'est pas les gens de couleur, c'est pas les gens nord-africains. Moi j'ai aucun problème avec eux. Mais le problème, c'est que ces gens-là doivent se déterminer et essayer qu'on les aide à se déterminer. S'il n'y a - et je parle crûment - que des blacks dans les pôles (de jeunes, ndlr) et que ces blacks-là se sentent français et veulent jouer en équipe de France, cela me va très bien.

Erick Mombaerts: Mais ça, on ne peut pas savoir à 13 ans, quand ils rentrent dans nos structures. On ne peut pas savoir. Ils vont te dire qu'ils se sentent français.

Laurent Blanc: Tu peux les aider à s'identifier...

François Blaquart: Il faut identifier. Parce que bon, c'est pas la couleur qui fait... Il y a des gens qui sont, de toutes façons et fondamentalement, de souche française.

Laurent Blanc: Mais bien sûr. Aussi français que toi et moi.

François Blaquart: Et puis la deuxième chose, je rejoins ce que dit Laurent: sur l'état d'esprit, il faut effectivement gratter un peu...

Erick Mombaerts: Oui, enfin ça va pas être simple. Je crois qu'il vaut mieux s'auto-limiter. Il y a bien des clubs comme Lyon (l'Olympique lyonnais, ndlr) qui le font dans leur centre de formation. Ils le font systématiquement. J'étais à Marseille là. Et Henri Stambouli (le patron du centre de formation de l'OM, ndlr) le met en place sur Marseille. Pareil, ils vont limiter le nombre. Voilà. Les clubs, ça y est, ils sont en train de réfléchir. Et ils vont le mettre en place aussi. Ils le supportent plus

Francis Smerecki: J'entends bien, mais si on enlève tous ces gens-là ? ! Si le mec a envie d'être international, c'est quand même normal qu'il aille vers un pays où il va pouvoir jouer. Je pense que c'est humain quand même. T'as été joueur de très haut niveau, Laurent. Si tu n'avais pas pu jouer en équipe de France...

Laurent Blanc: J'aurais pas demandé à jouer ailleurs. C'est aussi simple que ça.

Francis Smerecki: Non mais y en a. Et on peut reconnaître que c'est humain de vouloir jouer.

Laurent Blanc: Je le reconnais. Mais il ne faut pas que ce soit tous les joueurs qui puissent faire ça. Parce que tous les blacks, si tu enlèves les Antillais, ils ont des origines africaines. Donc, africaines, ils vont pouvoir aller dans une équipe africaine.

Francis Smerecki: Les Polonais, quand on est arrivé, on était blanc, et puis la France a eu cette influence polonaise. Et puis ça nous a quand même servis. Aujourd'hui, les règlements ont évolué. Les blacks aujourd'hui, parce que ça a été l'Afrique, et on est fautifs quand même parce qu'on a été les chercher quelque part par wagons entiers. Et aujourd'hui, on voudrait s'en séparer?

Laurent Blanc: J'ai pas dit s'en séparer.

Francis Smerecki: Ben si, quelque part, puisque certains avancent le nombre de 30%. C'est qu'on veut s'en séparer, d'une manière ou d'une autre. Il faut être concret. Le deuxième point, c'est que si tous ces gens-là, blacks ou beurs, ou autres, on les enlève, est-ce qu'il va nous rester une division?

Erick Mombaerts: On ne veut pas les enlever! Les clubs pros, ils peuvent les prendre. Ils se répartissent! Là on parle des structures fédérales. Nous on travaille pour le football français, on ne travaille pas pour les sélections étrangères.

Francis Smerecki: Et en même temps que tu travailles pour le football français, tu travailles pour l'équipe de France et aussi pour les clubs. Le football français, c'est pas que l'équipe de France! Mais aujourd'hui, ceux-là, si on les enlève... je sais pas
si on a une division.

Laurent Blanc: Tu retournes l'argument!

Erick Mombaerts: Mais on veut pas les enlever. Ils vont dans les sections sportives élites (en milieu scolaire, ndlr).

Francis Smerecki: Je ne retourne pas l'argument. Je dis: première chose, c'est discriminatoire. Et si on enlève la totalité des gens qui peuvent choisir, pour une autre sélection (étrangère, ndlr) éventuellement, je ne sais pas si on a une division. Parce que quelque part, même s'ils vont jouer dans un autre pays, il y a des clubs de Ligue 2 qui vivent avec ces joueurs-là.
(... un des participants rappelle qu'il y a "300 joueurs français" formés dans l'Hexagone qui jouent dans des clubs étrangers. Laurent Blanc revient, insistant, sur les critères de selection des jeunes...)

Laurent Blanc: Là, on parle d'enfants de 12 ans, 13 ans ou 14 ans.

Francis Smerecki: Tu peux pas dire à des gens de troisième génération, qui sont nés sur notre sol... Un gamin qui va jouer, je sais pas, pour la Libye ou pour la Guinée, s'il a le choix, si tu le prends (en équipe de France, ndlr), il va aller avec toi, Laurent. Il ne va pas aller là-bas.

Erick Mombaerts: S'il te plaît. Moi je vais prendre le problème à l'envers. Quand on parle des structures, c'est aussi la place qu'ils prennent. Moi ce qui m'intéresse c'est que le jeune qui va jouer pour l'équipe de France puisse être en équipe de France de jeunes.

Francis Smerecki: Ecoute, moi, ce qui me gêne sur le fond, c'est (qu'il y a) celui qui a la possibilité d'être français-français et d'aller avec Laurent, et celui, parce qu'il n'a pas assez d'aptitudes et de talent pour aller avec Laurent et qui va aller dans un autre pays, et c'est celui-là que vous voudriez éliminer. C'est impossible.

François Blaquart: C'est pas forcément l'éliminer.

Francis Smerecki: Le limiter? Ça veut dire que vous allez garder lesquels? Les blancs? Les moins bons?

Erick Mombaerts: Ça ne te choque pas que l'INF ait sorti quatre internationaux français et 26 internationaux
étrangers? Est-ce qu'on peut pas basculer un petit peu. Basculer.

Francis Smerecki: Attends, vous allez pas prendre "Dédé" pour plus con qu'il l'est. Les bons jeunes blancs, s'il avait eu un jeune talentueux blanc, il aurait pris, non?
(... près d'une heure plus tard, le sélectionneur des Bleus reprend la parole pour relancer le débat sur ces thèmes...).


Laurent Blanc: On veut pas éliminer les étrangers, pas du tout, mais faire en sorte que les pôles Espoirs ou les pôles de la DTN testent sur des critères mieux définis pour pouvoir attirer d'autres personnes, parce que si on a toujours les mêmes critères, y aura toujours les mêmes personnes. Et plus ça va, plus ça va être encore davantage. Parce que je suis sur les terrains tous les samedis, je vois quelques centres de formation: on a l'impression qu'on forme vraiment le même prototype de joueurs: grands, costauds, puissants. Qu'est-ce qu'il y a actuellement comme grands, costauds, puissants ? Les blacks. Et c'est comme ça. C'est un fait actuel. Dieu sait que dans les centres de formation, dans les écoles de football, ben y en a beaucoup. Je crois qu'il faut recentrer, surtout pour des garçons de 13-14 ans, 12-13 ans, avoir d'autres critères, modifiés avec notre propre culture. Je vais vous citer les Espagnols: ils n'ont pas ces problèmes-là. Ils ont des critères de jeu qui sont très précis, à 12-13 ans.

Erick Mombaerts: C'est ça le projet.

Laurent Blanc: Avec notre culture, notre histoire, etc. Les Espagnols, ils m'ont dit: "Nous, on n'a pas de problème. Nous, des blacks, on n'en a pas."

Erick Mombaerts: Mais Laurent, le phénomène que tu évoques, c'est tellement ancré chez nous que les petits gabarits blancs qui sont dans les pôles Espoirs, les clubs pro me les laissent sur les bras. Ils ne les prennent pas, n'importe comment, même si c'est des bons joueurs!

Laurent Blanc: Les clubs ils auront toujours leurs critères de sélection. Ça tu pourras pas... Même si en formant des éducateurs, tu vas pouvoir peut-être à la longue changer un petit peu les choses, ou influencer un peu. Mais c'est surtout dans les pôles qu'il faut avoir ces critères-là. Un participant sort de ses gonds et rappelle qu'un bon joueur est efficace quelle que soit sa couleur de peau, rouge ou blanche, sa taille, grande ou petite.

Laurent Blanc: Oui, mais en ce moment tu n'as pas le choix puisque tu as toujours le même stéréotype de joueurs, tu exagères. Je vois les centres de formation, je les vois de Bordeaux, des cités, et tu as toujours le même stéréotype de joueurs, je suis désolé ! Tu vas aller au centre de formation de Bordeaux, tu vas prendre les joueurs, mais des petits bons joueurs, tu n'en auras pas. Donc il faut inciter.

Erick Mombaerts: Est-ce qu'on peut essayer de proposer avant la fin de l'année un projet, quelque chose de différent, bon pas fondamentalement différent, mais qui va être force de projet. Dire: voilà on va s'attaquer à ça. Bon, on a compris aussi qu'on a besoin d'ouverture, de proposer quelque chose et qu'on peut s'attaquer à quelques croyances bien établies, notamment le jeu, hein, le jeu, au détriment peut-être de l'individu. Mais le jeu, forcément,
ça va être d'intégrer d'autres types de joueurs. Parce que le jeu, c'est l'intelligence, donc c'est d'autres types de joueurs. Donc tout est lié, tout est lié!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 15:32

Citation :
Les Espagnols, ils m'ont dit: "Nous, on n'a pas de problème. Nous, des blacks, on n'en a pas."

Et pourtant, ça joue bien au ballon Wink

Mais, dans les clubs, ils en prennent et, ils nous prennent les meilleurs !

C'est vrai que l'Espagne n'a pas été colonisateur du côté de l'Afrique, ils ont préféré l'Amérique du sud Wink

Comme quoi, il y a des taupes partout Laughing

Espion, lève toi !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 20:20

Blaquart suspendu !
Après la publication d'un dialogue survenu le 8 novembre à la FFF, le ministère des Sports et la FFF ont décidé de suspendre le DTN François Blaquart.


François Blaquart a été suspendu de ses fonctions de DTN par le ministère des sports.(EQ)

Quelques heures après les révélations de Médiapart concernant une réunion le 8 novembre au cours de laquelle a été évoquée la mise en place de quotas discriminatoires, François Blaquart a été suspendu samedi de ses fonctions de directeur technique national avec «effet immédiat». Une décision prise «d'un commun accord» par Chantal Jouanno, ministre des Sports, et Fernand Duchaussoy, président de la Fédération française (FFF), selon un communiqué diffusé par les deux instances.

Cette suspension est pour l'instant provisoire, «dans l'attente des conclusions des enquêtes menées par la FFF (dirigée par M. Patrick Braouezec, président de la Fondation du Football) et par l'IGJS (Inspection générale de la jeunesse et des sports), qui rendront leurs conclusions sous huit jours». Par ailleurs, «la FFF réaffirme (...) qu'aucune de ses instances dirigeantes élues n'a validé, ni même envisagé une politique de quotas au recrutement de ses centres de formation».

Le démenti de Blaquart

Lors d'une conférence de presse vendredi, François Blaquart avait pourtant démenti la mise en place de quotas discriminatoires. «Bien sûr que je démens, avait-il déclaré. Venez voir toutes nos actions. C'est une évidence. Ni centre de formation, ni Pôle espoirs» n'ont reçu de telle consigne de quotas. «Notre seul problème, c'est celui des doubles nationalités (formés en France et qui jouent ensuite pour d'autres sélections à l'étranger), a-t-il ajouté. Ca intègre des joueurs de toutes les origines. Rien à voir avec la couleur de peau. Il y a aussi des gens originaires des pays de l'Est ou des Latins qui se trouvent dans les mêmes conditions».

«Quant à la couleur de peau, nous n'avons qu'à rappeler le lien extrêmement fort avec les départements d'Outre-mer»,
avait-il conclu. François Blaquart, 56 ans, était DTN par intérim à l'époque des faits, en novembre 2010. Il a été nommé directeur technique national le 25 février, en remplacement de Gérard Houllier, parti entraîner le club anglais d'Aston Villa.

Blanc devrait s'exprimer

Contacté par Reuters, Philippe Tournon, le chef de presse des Bleus, a déclaré qu' «il n'y avait pas de commentaire officiel mais je suis en contact avec Laurent Blanc et la Fédération et il devrait y avoir des réactions dans l'après-midi.» (Avec AFP)


Blaquart «complètement anéanti»
Suspendu samedi par le Ministère des Sports suite aux discussions publiées par Mediapart, François Blaquart a estimé sur RTL que «toute la DTN a été piégée.»

François Blaquart se dit «meurtri» par sa suspension et les accusations à son égard.(EQ)

«Je suis complètement anéanti moralement. Oui, je me sens meurtri.» D'un ton autant attristé qu'amer, François Blaquart s'est exprimé samedi au micro de RTL suite à sa suspension par le Ministère des Sports. «Je trouve la décision extrêmement injuste sur le fond, mais logique sur la forme compte-tenu de mon double attachement au Ministère des Sports et à la Direction (Technique Nationale).» «J'attends avec impatience et sérénité le résultat de la commission d'enquête», a-t-il ajouté.
Le DTN de la Fédération française de foot, dépourvu à titre provisoire de ses fonctions, se trouve comme Laurent Blanc ou Erick Mombaerts au coeur d'une polémique suite aux contenus d'une réunion tenue en novembre dernier à la FFF, publiés par le site Internet Mediapart. «Toute la DTN a été piégée sur ce projet-là (...) Qu'une réflexion comme ça soit enregistrée, c'est scandaleux.» Accusé de racisme, Blaquart se dit «offensé» quand on lui pose la question. «Je ne suis pas du tout raciste», affirme-t-il. Il y a eu «amalgame.» «Le terme quota a été associé à des problèmes ethniques (...) alors que ça n'avait aucune connotation raciale.»
François Blaquart a toutefois reconnu à l'AFP que l'idée d'instaurer un quota de joueurs binationaux dans les structures de formation fédérale avait été «abandonnée». «Mais nous avons demandé d'être vigilants sur la motivation des joueurs», précise-t-il. Le DTN a également admis que «tous les mots rapportés (par Mediapart) restent vrais. Certains mots peuvent choquer, il y a eu des maladresses, mais c'était dans une discussion interne et passionnée. A partir de là, il n'y a rien de nocif». -
lequipe.fr


_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 20:26

Blanc «(s')excuse» mais «ne retire rien

Mis en cause dans l'affaire des quotas discriminatoires de la formation française, l'entraîneur des Bleus, Laurent Blanc, s'est exprimé dans un communiqué, retranscrit ici en intégralité.


Laurent Blanc a diffusé un communiqué dans lequel il répond aux journalistes de Mediapart.(AFP)

«Je ne retire rien aux propos que j'ai tenus hier. Que certains termes employés au cours d'une réunion de travail, sur un sujet sensible et à bâtons rompus, puissent prêter à équivoque, sortis de leur contexte, je l'admets et si, pour ce qui me concerne, j'ai heurté certaines sensibilités, je m'en excuse. Mais être soupçonné de racisme ou de xénophobie, moi qui suis contre toute forme de discrimination, je ne le supporte pas".

"Il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir que le débat auquel j'ai participé n'avait évidemment pas pour objectif de «diminuer le nombre de noirs et d'arabes dans le football français» comme voulait le laisser entendre le titre outrancier de l'article, mais uniquement d'envisager le futur du football français et donc d'aborder, par voie de conséquence, le lourd et délicat problème des joueurs à double nationalité ainsi que les modalités de détection/sélection pour un nouveau projet de jeu.

Que cela ait des incidences, à moyen ou long terme, sur les différents profils de joueurs en préformation ou en formation, c'est l'évidence, mais il n'y a là aucun lien, strictement aucun, avec une préférence ou un rejet de telle ou telle nationalité.

Mon seul souci est d'avoir de bons joueurs pour une bonne Equipe de France, qu'ils soient petits ou grands, quels que soient leur lieu de naissance ou leurs ascendances.

C'est assez facile à comprendre sauf, apparemment, pour ceux qui, pour des motifs qui m'échappent, mais avec des procédés douteux, mélangent tout et font un mal considérable, et pas seulement au football français.» (FFF)

lequipe.fr


_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 21:01

Duchaussoy connait l'homme qui a enregistré la réunion


D'après une source émanant de la Fédération Française de Football, le président Fernand Duchaussoy connait l'identité de la personne
qui a enregistré le contenu de la réunion, qui s’est tenue le 8 novembre dernier, et dévoilé aujourd'hui par le site d'information Médiapart.
Autre information d'importance : l'homme qui a enregistré cette réunion n'est pas, toujours selon cette source, celui qui a transmis les informations
aux journalistes du site d'investigation.

RMC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 21:16

Il y a vraiment pas de quoi en faire un fromage de cette conversation, entre gens du métier, qui ne font qu'analyser une situation réelle.
Médiapart a sauté sur l'occasion pour faire parler de lui, média en perte de vitesse, peut-être, qui a voulu faire du chiffre en brodant, dans le mauvais sens ce qui s'est dit.
Quant à celui qui a enregistré et à celui qui a divulgué, quel but visaient-ils ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 30 Avr 2011 - 21:38

Madame le ministre n'est pas d'accord avec toi :

Jouanno : «Les propos sont graves»

La ministre des Sports, Chantal Jouanno, a qualifié sur RTL de «graves» les propos tenus lors d'une réunion de cadres techniques de la FFF concernant d'éventuels quotas discriminatoires de la formation française.


Chantal Jouanno attend beaucoup de l'enquête interne. (EQ)

Si elle a souligné qu'une mission d'inspection ainsi qu'une commission d'enquête allait maintenant se pencher sur l'affaire des quotas discriminatoires, la ministre des Sports, Chantal Jouanno, a surtout qualifié de «graves» les propos tenus lors d'une réunion de cadres techniques de la FFF et publiés samedi par le site Mediapart qui ont entraîné la suspension du DTN Francois Blaquart. «Les propos qui ont été publiés ce (samedi) matin sont graves, a expliqué Mme Jouanno sur RTL. Les allégations, les propos publiés par Mediapart sont quand même assez lourds».

«On ne peut pas rester les bras croisés»

Mais avant de prendre des décisions, la ministre des Sports souhaite faire toute la vérité sur cette affaire. «Si les allégations de Mediapart sont fausses, il y aura sans doute une attaque en diffamation. Nous soutiendrons leur action. Si c'est vrai, si on a des éléments matériels, on transmet au procureur. Pour l'instant, on a besoin de clarté. On ne peut pas rester les bras croisés. Si on laisse les personnes en fonction, ils sont dans la tourmente médiatique.» (Avec AFP)

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Dim 1 Mai 2011 - 15:19

Merelle enfonce Blaquart
André Merelle, l'ancien directeur de l'INF, a révélé sur Europe 1 des discussions qu'il avait eues avec François Blaquart. «A chaque fois qu'on parlait de nos joueurs, il disait toujours : "Tous vos Blacks".»


André Merelle estime plausible les accusations de Médiapart à l'encontre de François Blaquart.(EQ)

André Merelle, l'ancien directeur de l' Institut national du Football (INF), a estimé, samedi soir sur l'antenne d'Europe 1, que François Blaquart «a ce qu'il mérite». Le DTN a été suspendu samedi de ses fonctions par le ministère des Sports et la FFF après les révélations de Médiapart concernant la mise en place de quotas discriminatoires au sein des instances fédérales et notamment de l'INF Clairefontaine. «Je pense que Médiapart ne dit pas de bêtise en ce qui concerne ce sujet là. Ca va tout à fait dans ce que je ressentais lorsque j'étais directeur», a déclaré Merelle, qui a quitté son poste en septembre 2010.

«II a semble-t-il dans son projet pour le football français essayé de limiter leur nombre, chose que je ne comprends absolument pas, a-t-il poursuivi. Il ne parlait pas de quota explicitement. A chaque fois qu'on faisait un concours et qu'on parlait de nos joueurs, il disait toujours : "Tous vos Blacks". Comme si on faisait exprès de ne prendre que des Blacks et des Beurs au détriment des petits Blancs. Nous, à l'INF, on a toujours pris les meilleurs joueurs qu'on a pu. On ne regardait pas la couleur ni l'origine des gens. Il se trouve qu'à l'arrivée, on avait quand même beaucoup de gens de couleur.»

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Ven 20 Mai 2011 - 11:04

Lyon vise le match d’ouverture et une demi-finale


Lyon. La Fédération Française de Football annonce ce vendredi les villes retenues pour accueillir l’Euro 2016. La présence lyonnaise ne fait aucun doute depuis mardi. Avec l’espoir d’accueillir des matchs prestigieux

Depuis mardi et l’annonce du lancement des enquêtes publiques - signé hier par Gérard Collomb- et de la publication de la déclaration d‘intérêt général pour le projet de Stade des Lumières, les derniers doutes sont levés.
Lyon, en l’occurrence Décines, sera bien dans la liste que va dévoiler la Fédération française de Football à la mi- journée. Le conseil fédéral va en effet voter aujourd’hui pour choisir les villes hôtes de l’Euro 2016.

Neuf des onze villes candidates vont se voir décerner le label de « titulaire », les deux restantes étant placées en réserve, pour le cas où un des sites retenus ne soit pas prêt à temps.
Comme pour l’Euro 1984, comme pour la Coupe du Monde 1998, Lyon sera donc de la fête. Personne n’en doutait, malgré les grosses difficultés du dossier décinois. « Il n’était pas imaginable que l’Euro 2016 se tienne sans que la ville de Lyon n’accueille des matchs » confesse Chantal Jouanno, la ministre des Sports. « C’est une grande ville, qui a de plus une grande équipe ».
Et qui espère bien avoir un grand stade quand débutera la compétition. Ce qui l’autoriserait à accueillir des matchs bien plus importants que lors des deux compétitions précédentes.
Le dossier lyonnais veut frapper fort. C’est pour cela qu’il a demandé, entre autres, l’organisation du match d’ouverture, mais également d’une demi-finale. Une possibilité que lui ouvre sa capacité (58 000 places), alors que Gerland était limité sur cet aspect.
L’Euro 2016 présentera la particularité d’être le premier à 24 participants. Il sera aussi le premier à proposer des huitièmes de finale, les qualifiés des groupes se retrouvant jusqu’alors directement en quart de finale.

Conséquence, il y aura plus de matchs -51 au total-. Et donc plus de possibilités pour chaque stade.
Lyon accueillerait certainement plusieurs matchs de poule. Un huitième de finale et un quart ne sont pas non plus à exclure.
Après, le stade des Lumières peut-il être désigné pour le match d’ouverture ET une demi-finale ?
Nul doute que les organisateurs lyonnais seraient déjà bien contents avec l’une de ces deux rencontres.
Car le sentimentalisme n’existe pas dans ce domaine. Le Stade de France et le stade Vélodrome ont une capacité en spectateurs supérieure.
Il y a un an, c’est d’ailleurs du match d’ouverture, toujours très exposé médiatiquement, que Jean-Michel Aulas avait confié rêver.
Lyon peut donc espérer une belle part du gâteau pour cet Euro 2016.

Mais avant, il va falloir construire le stade. Et ça ne se fera certainement pas dans la facilité.
En cas de défaillance lyonnaise, c’est un stade de réserve qui prendrait la place. Jean-Michel Aulas avait même annoncé que ce serait Saint-Etienne. De là à ce que le projet décinois se trouve de nouveaux opposants verts…

Neuf "titulaires", deux "remplaçants" désignés aujourd'hui

Parmi les stades assurés de faire partie des « titulaires », on va retrouver le Stade de France, Marseille, Lyon, Lille, le Parc des Princes et Bordeaux. Nice, qui construit un nouveau stade, devrait également faire partie du lot.

Les deux dernières places se joueront donc entre Lens (45 000 places), Saint-Etienne (41 000 places), Toulouse (41 000 places) et Nancy (35 000). Cette dernière a notamment pour atout d’être la ville de… Michel Platini. C’est également la seule candidature de l’Est du pays. Même si une descente du club en Ligue 2 est envisageable, Nancy semble quand même en bonne position pour figurer dans les villes retenues. Resterait alors une place pour trois candidats. Toulouse, la quatrième plus grande ville de France, peut-elle manquer le bon wagon comme en 1998 ? Lens et Saint-Etienne, deux vraies villes de foot, peuvent-elles être écartées ? Ces deux dernières peuvent aussi pâtir des présences lilloise et lyonnaise dont elles sont proches géographiquement.
Réponse aujourd’hui.François Guttin-Lombard

leprogres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Ven 20 Mai 2011 - 17:34

Félix-Bollaert a été choisi
Relégué en Ligue 2 la saison prochaine, Lens a été choisi, au détriment de Saint-Etienne et Toulouse, pour accueillir l'Euro 2016.




Le Conseil fédéral de la Fédération française de football a désigné vendredi neuf villes pour accueillir les matches de l'Euro 2016, qui se tiendra en France. Lens, Saint-Etienne et Toulouse se battaient pour le dernier ticket et c'est Félix-Bollaert qui a été retenu. Lyon, malgré le retard pris pour la construction du Grand Stade, fait partie du lot. Le Stadium de Toulouse et Geoffroy-Guichard ont été désignées comme villes de réserve. Les villes choisies sont Saint-Denis (Stade de France), Paris (Parc des Princes), Lille, Bordeaux, Nice, Lyon, Marseille, Lens et Nancy.

La fin du bras de fer cette semaine entre la mairie de Lyon et le gouvernement autour des obligations juridiques préalables au lancement du projet de Stade des Lumières (60 000 places) avait levé la principale incertitude autour de cette désignation. La présence des quatre stades neufs (Bordeaux, Lille, Lyon et Nice) dans la liste des "titulaires" ne faisait ainsi guère de doute, pas plus que celles du Stade de France et des enceintes des deux plus grandes villes du pays, le Parc des Princes à Paris et le Vélodrome à Marseille. (avec AFP)

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Ven 20 Mai 2011 - 18:36

Toulouse dénonce «des arrangements entre amis»

La Ville rose ne décolère pas. Le Stadium de Toulouse n'a pas été retenu parmi les neuf enceintes qui accueilleront l'Euro 2016. «Nous sommes victimes de petits arrangements entre amis à la Fédé, dénonce François Briançon, adjoint aux Sports à la mairie de Toulouse. Ça montre bien qu'il y a quelque chose qui ne va pas, rien ne change, la décision de la FFF est à la hauteur de son image. Ne pas accueillir l'Euro pour la quatrième ville de France, c'est une déception qui se transforme en colère quand on voit qu'il n'y pas eu de débat, on a assisté à la préparation des élections internes à la FFF. On a peut-être péché par naïveté, pas par honnêteté.» (Avec AFP)

eurosport


Les réactions

Maurice Vincent (maire PS de St-Etienne) : La mise à l'écart de St-Etienne est "injuste et incompréhensible"..."Le mois prochain, Saint-Etienne sera avec Lille et Marseille la seule des onze villes pré-sélectionnées à avoir commencé les travaux pour être prête en juin 2014", a-t-il souligné.
"Je reste déterminé à ce que nous figurions parmi les neuf stades d’accueil de la compétition (...) le match n’est pas terminé ", a-t-il assuré. Selon lui, "l’engagement de l’Etat, de la Région et du Département ne sont pas remis en cause".

Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon et président du Grand Lyon "se réjouit de la sélection de Lyon parmi les 9 villes qui accueilleront l'Euro 2016."
Il constate "qu'à travers ce choix la FFF a manifesté sa confiance dans la capacité de l'Olympique Lyonnais et du Grand Lyon à mener à bien la construction du stade des Lumières de Décines, formidable atout pour le développement de l'agglomération.
L'Euro 2016 sera un grand événement festif pour les habitants de l'ensemble de notre région, mais aussi un facteur de croissance considérable, que ce soit en termes de développement économique, d'emplois, de tourisme ou plus généralement en terme de notoriété au niveau international."

Martine Aubry (maire PS de Lille et présidente de Lille Métropole Communauté Urbaine): "A l'heure où le LOSC est en passe de réaliser le doublé Coupe et championnat de France, je me réjouis du choix de la Fédération Française de Football de retenir Lille parmi les villes qui accueilleront l'Euro-2016. Comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, je me félicite également que la ville de Lens, retenue elle aussi, porte avec nous les couleurs du Nord Pas de Calais. Les Lillois, les Lensois, les habitants de la métropole et de la région peuvent être fiers de ces bonnes nouvelles qui mettront à l'honneur le Nord Pas de Calais lors de cette compétition sportive majeure qui passionne tous les Européens, au-delà des amateurs de ballon rond".

Guy Delcourt (député-maire PS de Lens): "Dans les moments de tristesse que nous connaissons avec la descente en L2, c'est un véritable bouquet qui nous est offert. Je suis très heureux de cette nouvelle, en particulier pour tous les supporters que j'ai croisés ces derniers jours dans un état de profonde morosité. Je souhaite aussi que cette nouvelle fasse taire les élans d'agressivité que l'on a pu sentir chez certains et que, pour le dernier match, les Lensois soient à nouveau tous unis pour soutenir leur équipe. Pour la ville de Lens, cette sélection pour accueillir l'Euro sera un atout extraordinaire qui, associé à l'ouverture du Louvre-Lens, ne manquera pas de créer une dimension et un attrait formidable pour l'ensemble de notre ville et de notre région".

leprogres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 16 Juin 2011 - 19:59

Toulouse et St-Etienne repêchés
Laissées de côté au départ, les villes de Toulouse et Saint-Etienne ont finalement été repêchées par l'UEFA et accueilleront l'Euro 2016.


La France comptera onze stades pour l'Euro 2012.(EQ)

Le président de l'UEFA, Michel Platini, a indiqué jeudi à Nyon que les villes de Saint-Etienne et Toulouse avaient été repêchées par le comité exécutif de l'UEFA comme villes hôtes pour l'Euro 2016, organisé en France. Les sites retenus pour l'Euro passent donc de 9 à 11.
Le 20 mai dernier, la Fédération française, par le biais de son conseil fédéral, avait écarté ces deux sites désignés "villes de réserve" au profit de Nancy et Lens. Cette décision avait notamment provoqué le courroux de Bernard Caïazzo, co-président de Saint-Etienne, qui s'en était pris vivement au président de la FFF Fernand Duchaussoy. «Il a commis une énorme bourde», avait affirmé le dirigeant en substance. Contrairement à Saint-Etienne et Toulouse, Nancy et Lens avaient pu défendre leur cause de vive voix via leurs présidents Jacques Rousselot et Gervais Martel, membres du Conseil fédéral, qui n'avaient toutefois pas participé au vote après leur exposé. Alors que les recours déposés par Saint-Etienne et Toulouse devaient être étudiés vendredi par la FFF, la décision de l'UEFA met fin au problème.

lequipe.fr


_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 16 Juin 2011 - 20:16

marvile a écrit:
Toulouse et St-Etienne repêchés
Laissées de côté au départ, les villes de Toulouse et Saint-Etienne ont finalement été repêchées par l'UEFA et accueilleront l'Euro 2016.


La France comptera onze stades pour l'Euro 2012.(EQ) rouge

Le président de l'UEFA, Michel Platini, a indiqué jeudi à Nyon que les villes de Saint-Etienne et Toulouse avaient été repêchées par le comité exécutif de l'UEFA comme villes hôtes pour l'Euro 2016, organisé en France. Les sites retenus pour l'Euro passent donc de 9 à 11.
Le 20 mai dernier, la Fédération française, par le biais de son conseil fédéral, avait écarté ces deux sites désignés "villes de réserve" au profit de Nancy et Lens. Cette décision avait notamment provoqué le courroux de Bernard Caïazzo, co-président de Saint-Etienne, qui s'en était pris vivement au président de la FFF Fernand Duchaussoy. «Il a commis une énorme bourde», avait affirmé le dirigeant en substance. Contrairement à Saint-Etienne et Toulouse, Nancy et Lens avaient pu défendre leur cause de vive voix via leurs présidents Jacques Rousselot et Gervais Martel, membres du Conseil fédéral, qui n'avaient toutefois pas participé au vote après leur exposé. Alors que les recours déposés par Saint-Etienne et Toulouse devaient être étudiés vendredi par la FFF, la décision de l'UEFA met fin au problème.

lequipe.fr


_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 16 Juin 2011 - 20:19

ouf! Je ne me suis pas trompé de topic Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Jeu 16 Juin 2011 - 20:56

Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Ven 25 Avr 2014 - 15:02




uefa.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: EURO 2016   Sam 26 Avr 2014 - 11:04

il faudra que les bleus terminent 1er de leur groupe pour que l'on puisse les voir jouer à Lyon !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EURO 2016   Aujourd'hui à 11:08

Revenir en haut Aller en bas
 
EURO 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Euro 2016 et stades de L1...
» Euro 2016 (+ qualifications)
» manif anti euro 2016
» Les groupes de l'Euro 2016
» entrée et sortie de stade euro 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MaxFoot :: Football Général :: Coupe du Monde et Championnat d'Europe des Nations-
Sauter vers: