AccueilFAQS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Sam 31 Juil 2010 - 13:10

Houllier : «Je lui en veux»

Gérard Houllier s'exonère dans L'Equipe Mag de toute responsabilité dans la crise des Bleus. Et détaille ses reproches contre Raymond Domenech.


Gérard Houllier s'explique sur ses relations avec Raymond Domenech. (EQ)

«Je lui en veux de ne pas m'avoir impliqué. Il a voulu travailler comme ça, qu'il assume.»

Dans l'interview qui accompagne son portrait ce samedi dans L'Equipe Magazine, Gérard Houllier revient une nouvelle fois sur le fiasco du Mondial et jure qu'il n'y est pour rien. Le directeur technique national répète qu'il n'était pas le patron de Raymond Domenech et assure que celui-ci a été maintenu pour ne pas gêner la candidature de la France à l'Euro 2016. Il dit aussi que s'il avait eu autorité sur Domenech, «les choses se seraient passées autrement» et ajoute : «dans le bus, j'aurais trouvé les mots». Ses développements les plus nouveaux concernent sa relation avec Raymond Domenech, le sélectionneur déchu.

Houllier lui adresse deux reproches majeurs. D'abord son fonctionnement en autarcie. «Je ne suis pas brouillé avec Raymond. C'est moi qui l'ai recruté à la DTN ! On avait des relations courtoises. Durant la période d'avant Mondial, j'ai essayé de le rencontrer, il n'est jamais venu me voir. Je lui en veux de ne pas m'avoir impliqué. Il a voulu travailler comme ça, qu'il assume.»

«Sur le plan humain, c'est un mec bien ; sur le plan professionnel, il aurait dû partir»

«Et puis, poursuit le DTN, il y a eu une rupture de la parole donnée. En octobre dernier, pour un match contre l'Autriche (3-1), il sélectionne Moussa Sissoko, un de nos meilleurs Espoirs. Il était convenu que si ce match de qualification comptait pour du beurre, il devait libérer le joueur. Il ne l'a pas fait. Là, je lui en ai voulu. Il a pensé plus à sa gueule qu'au foot français.» Ses sentiments envers Domenech amènent Houllier à la conclusion suivante : «Je lui en veux surtout d'avoir fait plonger tout le monde. Car, ce que l'on vit, ce n'est pas une crise de la FFF, mais une crise de l'équipe de France. Rendez vous compte, il n'a même pas dit "bravo" pour l'Euro 2016. Jamais un retour. Mais bon... Sur le plan humain, c'est un mec bien ; sur le plan professionnel, il aurait dû partir.»

«Le culbuto du foot français», un portrait de Gérard Houllier à lire dans L'Equipe-Magazine.

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Sam 31 Juil 2010 - 13:16

Domenech heureux de ne pas être Nord-Coréen
Aujourd'hui à 11h47

Si l’ancien sélectionneur des Bleus subit de plein fouet les conséquences du fiasco du Mondial 2010 et doit en souffrir, il peut, pour se soulager, regarder de plus près le sort de son collègue de Corée du Nord. Kim Jong-Hun, sélectionneur des nord-coréens a fait une erreur, il a affirmé vouloir réussir sa Coupe du Monde et pourquoi pas le remporter.

Malheureusement pour lui, son pays s’est incliné à trois reprises et a notamment encaissé un 7-0 face au Portugal. Des résultats qui ont rendu furieux le dictateur Coréen, Kim Jong-Il qui a condamné le coach…aux travaux forcés, alors que certaines sources affirment que c'est lui qui a composé l'équipe lors de la rencontre face aux Portugal. Depuis sa condamnation, les joueurs ont du témoigner contre lui, Kim Jong-Hun doit désormais porter des charges sur un chantier pendant douze à quatorze heures chaque jour. A noter que le sélectionneur asiatique avait été le premier à qualifier la Corée du Nord pour le Mondial depuis 1966.

foot01


Ça rigole pas chez les dictateurs nul vive la France Wink
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mar 3 Aoû 2010 - 19:05

Gallas et Evra enfoncent Domenech pour s'en sortir
Aujourd'hui à 09h02


Entendus lundi par la mission d'information sur les évènements d'Afrique du Sud, William Gallas et Patrice Evra, unanimes pour faire la grève le 20 juin, l'ont été tout autant pour mettre en cause l'ancien sélectionneur national affirme le Parisien. Tout deux, qui ont été capitaines de l'équipe de France sous l'ère Raymond Domenech, et considérés comme les meneurs dans le mouvement de grève des Bleus, ont affirmé devant cette commission d'enquête que le patron de Bleus refusait le dialogue, ce qui avait contribué à faire monter la tension au sein du groupe. Le fait que l'ancien coach puisse rigoler dans les couloirs de l'hôtel alors que Nicolas Anelka venait d'être viré du groupe les aurait également énervé !

Le rapport, tant attendu, sera remis jeudi aux autorités, mais Raymond Domenech peut probablement s'attendre à jouer seul le rôle du bouc-émissaire, les joueurs et les responsables fédéraux semblent s'être tous dédouanés, sur son dos, de la mascarade sud-africaine.

foot01


Ils ne pouvait en être autrement !! les téléphones portables ont du chauffer après que l'information qu'il y aurait une commission d'enquête, entre tous les protagonistes de la "rébellion" Smile
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Jeu 5 Aoû 2010 - 9:45

Anelka règle ses comptes


Raymond Domenech est le principal responsable du fiasco des Bleus en Afrique du Sud selon Nicolas Anelka, qui attaque ouvertement l'ancien sélectionneur dans France Soir.(EQ)

Dans l'édition du jour de France Soir, Nicolas Anelka livre sa vérité sur la Coupe du monde et le rôle qu'il y a joué. Dans un entretien titré «Domenech devrait avoir honte», il s'en prend au sélectionneur et à la Fédération. «Raymond Domenech a réussi à me dégoûter du football», dit-il jeudi. Concernant la journée du vendredi 18 juin suivant le match France-Mexique (0-2), il explique qu'il n'était pas très enclin à discuter avec Raymond Domenech de l'incident qui les avait opposés à la mi-temps, mais que «pour le bien de l'équipe», il a accepté une entrevue «en présence de témoins» pour qu'il n'y ait pas de «mensonges».

«Dégoûté de jouer de cette façon»

Selon l'attaquant de Chelsea, «si Laurent Blanc avait été sélectionneur (...), (il) n'aurait pas à répondre à ces questions», souligne-t-il, révélant : «J'avais décidé de quitter l'équipe de France après le match en Tunisie (1-1, le 30 mai). J'étais déjà dégoûté de jouer de cette façon. (...) Je savais qu'on allait dans le mur.»

«Je marmonne dans mon coin des choses qui resteront dans le secret du vestiaire.»

Quant au titre de L'Equipe (19 juin), il conteste la citation mise en Une de notre journal qu'il a d'ailleurs assigné en justice, s'estimant diffamé. «Je marmonne dans mon coin des choses qui resteront dans le secret du vestiaire, dit-il. Et qui le resteront. En aucun cas les mots que j'ai pu lire dans L'Equipe.» L'Equipe maintient sa version et réserve ses explications au tribunal.

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 14:34

Cinq joueurs cités


Ribéry, Abidal, Evra (ici avec Lloris à droite) ont été cités comme principaux responsables de la grève des Bleus à Knysna.(EQ)

Le Conseil fédéral extraordinaire réuni vendredi midi a pris connaissance du rapport sur la grève de l'entraînement des Bleus lors du Mondial sud-africain. Il a été décidé de transmettre les conclusions rendues à la commission de discipline qui doit désormais statuer. Cinq joueurs sont visés : Jérémy Toulalan (Lyon), Eric Abidal (Barcelone/ESP), Franck Ribéry (Bayern Munich/ALL), Nicolas Anelka (Chelsea/ANG) et Patrice Evra (Manchester United/ANG).
«Le Conseil fédéral a pris ses responsabilités. Le nom des joueurs cités a été voté à l'unanimité par le Conseil fédéral au regard d'éléments objectifs concernant la grève des Bleus à Knysna», a déclaré Jacques Rousselot à la sortie de la réunion

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 14:37

Ouille ! la Toule va donc risquer une peine plus lourde que prévue !! pourtant, il semblait, au vu des déclarations, qu'il n'était impliqué que dans la rédaction du communiqué ! bizarre, je ne vois pas Toulalan en meneur de grévistes scratch

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voilivoilou
Docteur ès jeunesse Lyonnaise
Docteur ès jeunesse Lyonnaise


Nombre de messages : 8847
Age : 33
Localisation : Perdu quelque part sur la planète OL
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 14:56

RMC commence à dire que Toulalan était le plus virulent dans le bus !
La campagne médiatique contre Toulalan ne fait que commencer car c'est lui qui aura le moins de soutien, avec Abidal.
De leur côté, Evra et surtout Ribery et Anelka ont le soutien de France 98 et des médias via le copinage entretenu depuis des années.
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 15:14

Les médias nous les cassent ! s'ils s'en prennent à Toulalan, c'est par méchanceté ou pour tenter de lui en faire dire plus qu'il n'en a dit, sur cette triste affaire.
J'ai peur que ses prestations s'en ressentent et, c'est peut-être aussi le but recherché.
Espérons qu'il saura surmonter cette mauvaise période, qu'il se rebiffera et qu'il sera performant en match.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voilivoilou
Docteur ès jeunesse Lyonnaise
Docteur ès jeunesse Lyonnaise


Nombre de messages : 8847
Age : 33
Localisation : Perdu quelque part sur la planète OL
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 15:18

dede74 a écrit:
Les médias nous les cassent ! s'ils s'en prennent à Toulalan, c'est par méchanceté ou pour tenter de lui en faire dire plus qu'il n'en a dit, sur cette triste affaire.
J'ai peur que ses prestations s'en ressentent et, c'est peut-être aussi le but recherché.
Espérons qu'il saura surmonter cette mauvaise période, qu'il se rebiffera et qu'il sera performant en match.

Je le pense également.
D'ailleurs, il est étonnant de voir que Gallas n'est pas cité dans le groupe des 5... Mais lui, c'est comme Henry, il est intouchable, il est trop protégé pour pouvoir être inquiété...

France 98 avec la complicité des médias a pris pleine possession de l'équipe de France. On pensait que ça ne pourrait pas être pire que sous l'ère Domenech, pourtant, c'est ce qui est en train de se passer. Je suis plus certain d'avoir envie de m'intéresser à cette équipe en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 15:21

Lu sur un forum :

"toulalan doit etre sanctionné oui mais pas autant que les autres je pense

mon avis c'est que comme personne ne sait ecrire français convenablement , il s'est proposé spontanément
"

Laughing il a peut-être raison !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voilivoilou
Docteur ès jeunesse Lyonnaise
Docteur ès jeunesse Lyonnaise


Nombre de messages : 8847
Age : 33
Localisation : Perdu quelque part sur la planète OL
Date d'inscription : 07/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 15:32

Je pense surtout que la Toule a voulu expliquer la situation a travers cette lettre pour éviter que la situation soit pire.
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 17:34

5 joueurs dans le viseur

Réuni vendredi à Paris, le Conseil fédéral extraordinaire a tiré les conclusions du rapport sur la grève des Bleus lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud. 5 joueurs seront renvoyés devant la commission de discipline: d'Eric Abidal, Nicolas Anelka, Patrice Evra, Franck Ribéry et Jérémy Toulalan.

Invité à prendre connaissance du rapport de synthèse de la commission d'information chargée d'établir la responsabilité lors de la grève des joueurs français, le 20 juin dernier, et surtout à en tirer les conclusions, le conseil fédéral a ressorti cinq noms.


Cinq joueurs, qui vont être déférés devant une commission de discipline pour leur implication présumée dans cette mutinerie. Il s'agit d'Eric Abidal, du capitaine Patrice Evra, de Jérémy Toulalan, de Nicolas Anelka (absent ce fameux jour à Knysna mais à la base de la grève suite à son exclusion) et enfin de Franck Ribéry. Les 18 autres présents dans le bus ne risquent désormais plus rien, en matière disciplinaire.

Davenas parle "d'incitateurs"

En désignant cinq joueurs parmi les 23, le Conseil fédéral a donc décidé de rejeter la thèse de la responsabilité collective, qui ressortait pourtant des conclusions de la mission d'information. Mais les interventions conjuguées du recordman des sélections, Lilian Thuram, Frédéric Thiriez, président de la Ligue, et de Jean-Pierre Escalettes, ex-président de la FFF, ont fait pencher la balance en faveur d'actions ciblées sur quelques joueurs. L'ensemble du groupe ne sera pas sanctionné. Au contraire, l'option retenue est celle, initialement évoquée, des meneurs et des suiveurs. Laurent Davenas, un des membres de la mission d'information chargée de faire la lumière sur cette sombre histoire, a pour sa part utilisé le mot "d'incitateurs" et de "joueurs cadres" vendredi matin.

Les cinq joueurs concernés ont été visés pour avoir eu une "responsabilité objective": Evra en tant que capitaine, Ribéry en tant que vice-capitaine, Anelka pour ses insultes à l'encontre de Raymond Domenech à la mi-temps de France-Mexique, Abidal pour avoir refusé de jouer le dernier match des Bleus en Coupe du monde contre l'Afrique du Sud, et Toulalan pour avoir rédigé le communiqué des joueurs annonçant la grève. Mais on fait également état d'une forme de rétention d'informations, puisqu'une réunion précédant la grève aurait eu lieu entre certains joueurs, dont la teneur n'a pas été spécifiée à tous les membres du groupe. Il y aurait donc eu, d'une certaine manière, des manipulateurs et des manipulés. Ce qui fait dire à Jacques Riolacci, autre membre de la mission, que certains joueurs sont "présumes plus responsables" que d'autres.

C'est le 17 août prochain que la commission de discipline de la FFF sera chargée d'examiner leur cas. C'est elle qui devra décider s'ils doivent être sanctionnés, et la nature de ces sanctions. Reste à savoir quelle sera sa marge de manoeuvre. Jeudi, le nouveau sélectionneur, Laurent Blanc, a laissé clairement entendre qu'il était opposé à des sanctions spectaculaires qui risqueraient de priver l'équipe de France de certains joueurs. "Si on veut donner une sanction disciplinaire, a-t-il rappelé, il faut faire attention, a rappelé le sélectionneur. Je suis devenu sélectionneur pour atteindre un objectif . Et pour cela, je souhaite avoir tous les moyens à disposition. Je ne voudrais pas que pour solder quelque chose de dramatique, je vous l'accorde, on se mette une épine dans le pied."

eurosport
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Ven 6 Aoû 2010 - 21:07

Voilivoilou a écrit:
Je pense surtout que la Toule a voulu expliquer la situation a travers cette lettre pour éviter que la situation soit pire.
Tout à fait c'est ce qu'il a d'ailleur moulte fois expliqué Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Lun 9 Aoû 2010 - 12:27

Les vérités de Patrice Evra

Quasiment silencieux depuis le Mondial, Patrice Evra contre-attaque tous azimuts dans Le Figaro. «J'ai mis tout mon coeur, voilà le résultat.»



Patrice Evra ne comprend pas son renvoi en commission de discipline. (REUT)



Capitaine des Bleus lors de la désastreuse campagne sud-africaine, Patrice Evra, cible de nombreuses attaques, passe à son tour à l'offensive dans une longue interview au Figaro, lundi. Il se dit «surpris» d'être déféré devant la commission de discipline de la FFF avec Abidal, Ribéry, Toulalan et Anelka. «Pourquoi nous sanctionner plus que d'autres ?». Il reproche à Lilian Thuram, qui a demandé son bannissement définitif de l'équipe de France, d'avoir «sali (son) nom sans chercher à savoir ce qui s'était passé». «Lilian se prend à la fois pour le nouveau sélectionneur, le président de la fédération et le président de la République.»

Le latéral gauche de Manchester United revient également sur les principaux épisodes du fiasco français pendant le Mondial. Domenech ? «Il n'y avait plus de dialogue avec le coach.» Gourcuff ? «Domenech a décidé tout seul de couper la tête de Gourcuff avant le match contre le Mexique.» L'affaire Anelka ? «Il y a eu un échange de mots (avec Raymond Domenech). Mais pas ceux retrasncrits en une de L'Equipe». La décision de faire grève ? «Certains ont lancé l'idée de faire quelque chose pour montrer le mal-être du groupe (...) Tout le monde a approuvé.» Patrice Evra dit aussi qu'il s'est levé dans le bus pour aller lire le communiqué des joueurs. «Je serais allé au feu pour mes partenaires. Mais Domenech a alors décidé de le lire lui-même

Le renvoi en commission de discipline


«Je suis surpris, parce que j'avais l'impression que tout le monde voulait tourner la page du Mondial... Il faut penser au futur. Pourquoi nous sanctionner plus que d'autres ? On l'a déjà été. La sanction de ne pas sélectionner les 23 mondialistes pour le match en Norvège est cohérente. Elle montrait qu'il n'y avait pas cinq ou six meneurs, comme cela avait été écrit.»

La position radicale de Lilian Thuram


«Je l'ai appelé pour lui demander des explications (après sa déclaration demandant son exclusion des Bleus à vie). Il ne m'a pas répondu. Je lui ai alors laissé un message assez salé. Il m'a laissé par la suite un message en feignant de ne pas savoir que c'était moi qui l'avais contacté.» Plus loin : «C'est facile de dire qu'avec un autre capitaine que moi les choses se seraient déroulées différemment... Il a sali mon nom sans chercher à savoir ce qui s'était passé. Lilian se prend à la fois pour le nouveau sélectionneur, le président de la fédération et le président de la République.» Autre angle d'attaque : «Ce que l'on a fait en Afrique du Sud est grave. Pourquoi remettre de l'huile sur le feu ? (...) Il ne suffit pas de se balader avec des livres sur l'esclavage, des lunettes et un chapeau pour devenir Malcom X...»

Les relations de Domenech avec le groupe


«Il n'y avait plus de dialogue avec le coach. (...) Avant le match de préparation contre le Costa Rica, quelques joueurs lui ont demandé de s'impliquer plus, de nous donner plus de consignes. Il s'est senti agressé. Il a refusé l'échange. (...) Je recevais des plaintes après chaque entraînement. Les joueurs lui reprochaient son manque de travail tactique et le décalage avec les exercices auxquels ils sont habitués en club. J'ai essayé de faire passer le message à ses adjoints. Sans résultat. Le groupe l'a alors peu à peu lâché. Personne, ainsi, n'a compris qu'il décide de ne pas titulariser Florent Malouda contre l'Uruguay suite à un tacle appuyé à l'entraînement. Quant à Thierry Henry, il s'est aussi senti abandonné. (...) Domenech a également décidé tout seul de couper la tête de Gourcuff avant le match contre le Mexique.»

La mi-temps de France-Mexique


«Pendant dix minutes, le coach n'a pas parlé puis, d'un coup, il a dit à Anelka : «Putain, je te dis de rester en pointe mais tu décroches ! » Nico lui a répondu. Il y a eu un échange de mots. Mais pas ceux retranscrits en une de L'Équipe. Je me suis alors levé pour calmer les esprits. (...) Boghossian (l'adjoint de Domenech) a suggéré qu'avec d'autres cadres - Ribéry, Toulalan, Gallas, Henry, Abidal, Govou - on lui demande de présenter des excuses publiques. Nico a accepté de le faire devant le staff et les joueurs mais pas dans les médias puisqu'il souhaitait porter plainte contre L'Équipe.»

L'épisode du bus à Knysna


«Tout était prévu la veille. Le coach sentait que quelque chose se tramait. Un joueur venait de lui dire qu'il était dégoûté du football. L'attaché de presse devait transmettre le communiqué aux journalistes. Le coach a tenté de nous en dissuader. J'ai demandé alors plusieurs fois à mes coéquipiers s'ils voulaient descendre du bus. Personne n'a répondu. Domenech voulait qu'on lise le communiqué. Je me suis levé pour le faire. Je serais allé au feu pour mes partenaires. Mais Domenech a alors décidé de le lire lui-même...»

Son état d'esprit, son avenir


«Les joueurs et le staff connaissent la vérité. J'ai été honnête jusqu'au bout avec tout le monde. J'ai tout donné pour remplir mon rôle de capitaine. Certains m'ont chargé sans savoir ce qui s'était passé. J'ai mis tout mon coeur, voilà le résultat ! Domenech m'a même demandé pardon de m'avoir confié le brassard... (...) Je ne vois pas mon avenir sans l'équipe de France. C'est mon pays et j'y tiens. La Marseillaise me fait vibrer. J'ai toujours envie de mouiller le maillot bleu. Je considérais chaque nouvelle sélection comme une chance à saisir. La seule façon de rebondir, ce sont les résultats.»

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Lun 16 Aoû 2010 - 22:24

Les mutins-leaders au rapport


Patrice Evra, Eric Abidal, Jérémy Toulalan, Franck Ribéry et Nicolas Anelka sont convoqués ce mardi (9h30) par la Commission de discipline de la FFF pour s'expliquer sur la grève de Knysna et le fiasco du Mondial. Mais le milieu du Bayern et l'attaquant de Chelsea ne devraient pas s'y rendre. (Montage photos Presse-Sports)

C'est ce mardi que l'une des pages les plus noires du football français, Knysna, mutinerie et guéguerre de vestiaire - bref, le Mondial 2010 en Afrique du Sud - sera enfin tournée. La Commission de discipline de la FFF se penchera en effet sur le cas des cinq «meneurs» de la rébellion en Afrique du Sud. Accompagnés de leurs avocats et autres conseillers, Eric Abidal, Patrice Evra, Jérémy Toulalan, Nicolas Anelka et Franck Ribéry sont convoqués à 9h30 au siège de la Fédération. Les deux derniers seront, très probablement, absents au rendez-vous : en selle vendredi pour sa première journée de Championnat, le Bayern Munich a tout bonnement refusé de libérer Franck Ribéry. Quant à Nicolas Anelka, le mystère plane sur sa venue rue de Grenelle.

Paradoxalement, l'attaquant de Chelsea, dont le cas va forcément être dissocié de ses coéquipiers, est celui qui risque le plus dans l'histoire, après les insultes proférées à l'encontre de son entraîneur, Raymond Domenech, à la mi-temps de France-Mexique (0-2). La nature exacte de ses propos sera examinée, Anelka en ayant contesté la teneur dans les pages de France Soir. Son renvoi du groupe France, le 19 juin dernier, avait été le déclencheur du mouvement de grève des Bleus. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts : Laurent Blanc a remplacé Raymond Domenech, et les grévistes ont été suspendus pour le premier match amical contre la Norvège.
De l'amende à la mise hors compétition

Une autre point d'interrogation plane également sur la présence de Raymond Domenech, convoqué en tant que témoin, au même titre que son adjoint Alain Boghossian, Jean-Pierre Escalettes ou Jean-Louis Valentin. Dernier point ombrageux : les sanctions qu'encourent exactement les mutins. L'article 5 de l'annexe 2 des règlements généraux prévoit deux cas. Le premier relève de la «police des terrains», tandis que le second semble davantage s'appliquer aux meneurs de la grève de l'entraînement des Bleus au Mondial-2010 : «Violations à la morale sportive, manquements graves portant atteinte à l'honneur, à l'image, à la réputation ou à la considération du football, de la Fédération, de ses Ligues et Districts».

Les sanctions se présentent sous la forme d'un «catalogue agencé sans hiérarchie ni critère lié à la gravité», selon la FFF, dont voici celles applicables aux joueurs : le rappel à l'ordre, l'avertissement, le blâme, l'amende, la suspension d'une personne physique ou morale, le retrait de licence, l'exclusion ou refus d'engagement dans une compétition, l'interdiction de banc de touche et de vestiaire d'arbitre, la radiation à vie, la réparation du préjudice. Le verdict de la Commission devrait être rendu mardi dans la soirée, au pire mercredi matin.

:Francefootball:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mar 17 Aoû 2010 - 18:25

La FFF frappe fort contre les grévistes
Aujourd'hui à 17h01


La commission de discipline de la FFF, réunie ce mardi, a lourdement sanctionné les joueurs de l’équipe de France jugés comme les leaders de la grève de Knysna, et surtout Nicolas Anelka.
Le joueur le plus lourdement suspendu est sans conteste Nicolas Anelka, qui avait insulté le sélectionneur national à la mi-temps du match face au Mexique. L’attaquant de Chelsea, qui ne s’est même pas déplacé ce mardi, et n’a pas envoyé de représentants, a probablement disputé à cette occasion son dernier match en équipe de France. Il a été suspendu 18 rencontres, soit l’équivalent de deux ans de compétitions internationales.

Capitaine de l’équipe de France au moment des faits, Patrice Evra a écopé de cinq matchs de suspension. Le joueur de Manchester United était présent à la FFF pour faire entendre sa défense, mais cela n’a pas rendu la commission beaucoup plus clémente. Franck Ribéry a écopé de trois rencontres de suspension. Ces trois joueurs ne pourront donc pas prendre part aux prochains matchs de l’équipe de France, face à la Biélorussie et la Bosnie, début septembre.

De son côté, Jérémy Toulalan pourra en être puisqu’il a été suspendu une rencontre, principalement parce que c’est son conseiller qui a rédigé le fameux communiqué de Raymond Domenech a du lire après la grève des joueurs. Enfin, Eric Abidal n’a reçu aucune sanction. Le Barcelonais a reçu l’appui de Domenech pour expliquer qu’il avait prévenu son sélectionneur qu’il préférait ne pas jouer le dernier match, mais qu’il se mettait à la disposition des Bleus si le besoin était, donc ce n’était pas un acte de grève.

Foot01
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mar 17 Aoû 2010 - 18:30

Voici reproduit le communiqué publié par la FFF à 15h39, mardi :

"Réunie à Paris ce mardi 17 août 2010, suite à la transmission par le Conseil Fédéral en date du 6 août 2010 du dossier relatif aux faits s’étant produits au sein de l’Equipe de France lors de la Coupe du Monde FIFA 2010, la Commission Fédérale de Discipline de la FFF a pris les décisions suivantes :
- Monsieur Nicolas ANELKA est sanctionné de 18 matchs de suspension ferme de sélection en Equipe de France ;
- 5 matchs de suspension ferme de sélection en Equipe de France sont prononcés à l’encontre de Monsieur Patrice EVRA ;
- Monsieur Franck RIBERY devra purger 3 matchs de suspension ferme de sélection en Equipe de France ;
- Monsieur Jérémy TOULALAN est sanctionné d’un match de suspension ferme de sélection en Equipe de France ;Par ailleurs, la Commission prend note des explications de Monsieur Eric ABIDAL, qui n’a pas été sanctionné
."

C'est une sanction assez lourde, prise à l'unanimité, selon les rapides déclarations effectuées par le président Jean Mazzella à la sortie de l'audience. Elle était relativement attendue concernant Nicolas Anelka, mais la commission de discipline n'a pas fait de sensiblerie pour les autres, dans un contexte où l'intérêt supérieur de l'équipe de France appelait à la clémence. C'est cette clémence que suggérait Jean-Louis Valentin, l'ancien chef de la délégation tricolore en Afrique du Sud, à sa sortie de l'audition. Il était convoqué en qualité de témoin. "Les joueurs m’ont semblé très sincèrement désolés, meurtris, de ce qui s’était passé, a-t-il dit. Je pense que tout le monde a pris conscience qu’il y avait eu un dérapage collectif, mais maintenant il faut savoir passer à autre chose. Il y a eu un très bon dialogue parfois même émouvant. (…) En tant qu’amoureux de l’équipe de France, je souhaite que chacun ait droit à une seconde chance."

Cette seconde chance interviendra au mieux en février 2011 pour Evra, au mieux le 12 octobre contre le Luxembourg pour Ribéry, et au mieux le 7 septembre en Bosnie pour Toulalan, qui fait potentiellement partie des noms que Laurent Blanc peut retenir lors de sa prochaine présentation de liste, le 26 août. Pour Anelka qui, à 31 ans, semblait de toute façon avoir clos sa carrière en Bleu, un retour pour l'Euro 2012 est théoriquement possible. Il aura 33 ans. Toulalan était convoqué pour son rôle dans la rédaction du communiqué contestant l'autorité de la FFF après l'exclusion de Nicolas Anelka. Evra et Ribéry comparaissaient en tant que capitaine et vice-capitaine. Il leur était notamment reproché d'avoir dissimulé à leur partenaire le fait qu'Anelka avait accepté son exclusion. Anelka, lui, a été jugé pour ses actes commis à la mi-temps de France - Mexique (0-2). Les joueurs suspendus ont la possibilité de faire appel devant la commission supérieure d'appel de la FFF. Eric Abidal était convoqué pour s'être délibérément soustrait aux auditions de la mission d'information. Ribéry et Anelka n'étaient pas physiquement présents à la Fédération. Ils se sont fait représenter.

Ces cinq joueurs avaient été renvoyés devant la commission de discipline en raison de leur rôle de meneur présumé dans la grève de l'entraînement le 20 juin à Knysna. Le conseil féréral de la FFF a estimé que la responsabilité collective des vingt-trois joueurs était avérée mais que les Bleus avaient déjà subi une double sanction. "Ils ont eu une sanction financière qu'ils se sont auto-imposée, il faut en tenir compte, nous expliquait Bernard Saules la semaine dernière. (...) Quand on voit comment les joueurs négocient bec et ongle un euro de prime de match, il faut considérer leur geste. Je ne connais pas grand monde qui renonce comme ça à 150.000 euros. Le match de suspension en équipe de France décidé par Laurent Blanc (contre la Norvège) compte aussi." Concernant Abidal, le seul à avoir été épargné mardi, il n'y avait "rien de répréhensible sur les éléments que nous avions", assure M. Mazzella.
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mar 17 Aoû 2010 - 20:13

C'est un peu n'importe quoi que d'annoncer ces suspensions sans expliquer ce qui les a motivé !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mar 17 Aoû 2010 - 21:40

UNFP : communiqués
Bleus : sanctions disproportionnées!

A l'heure où il faut reconstruire, l'UNFP s'était prononcée contre des sanctions individuelles d'autant plus que la Commission d'enquête avait, dans ses conclusions, jugé qu'il était impossible de ressortir tel ou tel élément du lot, s'agissant de « l'affaire du bus ».
La Commission de discipline de la FFF est passée outre lesdites conclusions et a frappé lourdement, sous la pression politico-médiatique, et, seul, Eric Abidal échappe au massacre, les juges ayant pris note de ses explications.
Aurait-il fallu que Nicolas Anelka soit présent et s'explique pour que les dix-huit matches de suspension prononcés – qui signifient la fin de sa carrière internationale – soient ramenés à de plus justes proportions ? Faut-il rappeler qu'Eric Cantona, pour des faits similaires et avérés ceux-là puisque les mots avaient été prononcés devant les caméras de télévision et non dans l'intimité ( ?) d'un vestiaire, n'avait écopé, en son temps, que d'un an de suspension ?
Aurait-il fallu que Patrice Evra rappelle, devant la Commission, quels sont le rôle et la fonction d'un capitaine, porte-parole d'un groupe et qui, dès lors, ne s'exprime pas en son nom propre ?
Aurait-il fallu que Jérémy Toulalan rappelle, de la même façon, qu'il n'a fait que rapporter par écrit les propos de l'ensemble des Bleus et que le communiqué lu, le 20 juin dernier à Knysna, était signé par tous ses coéquipiers et non pas seulement par lui-même ?
Parce qu'elles sont disproportionnées, les sanctions prononcées n'ont aucune valeur d'exemple. Au contraire, elles vont participer à entraver la marche de Laurent Blanc, alors que la sanction sportive - décidée par ce dernier qui n'avait sélectionné aucun des 23 Bleus présents en Afrique du Sud pour le déplacement en Norvège - signifiait clairement que le nouveau sélectionneur voulait tourner la page et s'attaquer, débarrassé de « l'affaire du bus », aux qualifications pour l'Euro 2012.
A Knysna, les Bleus ont fauté collectivement. Les membres de la Commission de discipline de la FFF, aussi...
Etrangement, les membres du Club France et ceux du Conseil fédéral, qui ont reconduit Raymond Domenech dans ses fonctions en 2008, échappent, eux, à toutes sanctions, alors qu'ils sont, c'est une évidence, les premiers responsables…

L'UNFP
Les sanctions

La commission de discipline de la FFF a suspendu mardi Nicolas Anelka de 18 matches fermes en équipe de France, 5 matches fermes pour Patrice Evra, 3 matches fermes pour Franck Ribéry, 1 match ferme pour Jérémy Toulalan et n'a pas sanctionné Eric Abidal pour les faits reprochés à Knysna.
La FFF a juste envoyé le communiqué suivant: "Nicolas Anelka est sanctionné de 18 matches de suspension ferme de sélection en Equipe de France, 5 matches de suspension ferme de sélection en Equipe de France sont prononcés à l'encontre de Patrice Evra, Franck Ribéry devra purger 3 matches de suspension ferme de sélection en Equipe de France, Jérémy Toulalan est sanctionné d'un match de suspension ferme de sélection en Equipe de France. La Commission prend note des explications d'Eric Abidal, qui n'a pas été sanctionné".

www.unfp.org

_________________
Revenir en haut Aller en bas
dede74
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 16831
Localisation : Devant mon Mac.... à Boutae
Loisirs : Rien et tout, surtout mon Mac
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mer 18 Aoû 2010 - 18:22

Les vraies insultes d'Anelka à Domenech dévoilées !


La Une du quotidien l’Equipe publiée le samedi 19 juin avait provoqué un énorme raz-de-marée en France et sur la planète foot, puisque le journal révélait que Nicolas Anelka avait insulté Raymond Domenech à la mi-temps du match France-Mexique. L’Equipe affirmait que l’attaquant de Chelsea avait lancé un un « Va te faire enc..., fils de pute » au technicien tricolore, ce que tout le monde a toujours nié du côté de l’Equipe de France.

Le passage devant la commission de discipline a permis au moins de mettre un terme à ce débat sur les injures proférées, et désormais on connaît les vrais propos de Nicolas Anelka. L'ensemble des intervenants dans cette affaire a expliqué que ce dernier avait lancé un : « Va te faire enc... avec ton équipe. Fais l'équipe que tu veux » au sélectionneur national. Des insultes lancées après que Raymond Domenech décide de faire sortir son buteur, guère en vue durant les quarante-cinq premières minutes. Rappelons que dans cette affaire, l’attaquant, suspendu pour 18 matches, a attaqué en justice le quotidien sportif en indiquant que les propos affichés à la Une étaient faux.
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mer 18 Aoû 2010 - 20:13

Blanc : «Pas la situation idéale»
Suite aux décisions de la Commission fédérale de discipline de la Fédération française de football (FFF) de suspendre quatre joueurs de l'équipe de France (Anelka, 18 matches ; Evra 5 matches ; Ribéry 3 matches ; Toulalan 1 match) après les faits survenus lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, Laurent Blanc (photo Presse-Sports) a livré sa réaction, via un communiqué publié ce mercredi sur le site de la FFF. «Je prends acte... en sachant qu'elles sont encore susceptibles d'appel, a déclaré le sélectionneur tricolore. Je ferai donc mes choix pour les prochains matches dans le cadre qui m'est, ou me sera, ainsi imposé.»

«J'espérais trouver fin août une situation apurée»
«Ce n'est évidemment pas la situation idéale pour un football français qui aurait besoin de tous ses atouts au moment d'aborder les qualifications à l'Euro 2012, a poursuivi Blanc. J'espérais trouver fin août une situation apurée et la page sud-africaine définitivement tournée après qu'ait été prise, sur ma proposition, une sanction collective qui m'apparaissait à la fois nécessaire et suffisante. Ce n'est pas le cas et il ne sert à rien d'épiloguer. Notre seul souci, mon staff et moi, est désormais de constituer le meilleur groupe possible pour les échéances de début septembre face au Bélarus et à la Bosnie-Herzégovine en espérant le voir afficher cet esprit d'initiative, cette volonté d'aller de l'avant et de faire le jeu, qui se sont manifestés à Oslo


_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Lun 23 Aoû 2010 - 21:53

Jacquet, l'appel du 23 août

Aimé Jacquet et Michel Hidalgo, entre autres, ont demandé dans une lettre ouverte à la FFF de "lever les sanctions" prises contre quatre Bleus à l'issue des événements de Knysna au Mondial 2010. Laurent Blanc, qui s'interrogeait sur ces suspensions, reçoit là un soutien de poids.

Laurent Blanc aurait voulu fermer une fois pour toutes le dossier du Mondial 2010. "Ce n'est pas que je ne voulais pas de sanction. Mais des sanctions, il y en avait déjà eu. Je ne voulais pas en arriver aux sanctions disciplinaires", a-t-il encore répété dimanche dans Stade 2. Pour lui, l'exclusion des 23 du match amical en Norvège devait suffire. La FFF ne l'a pas écouté. Loin de là. La Commission de discipline a prononcé des sanctions à l'encontre des supposés leaders de la grève de Knysna : Nicolas Anelka, suspendu 18 matches, Patrice Evra (5 matches), Franck Ribéry (3 matches) et Jérémy Toulalan (1 match). Depuis, le nouveau patron des Bleus ne cesse de crier son incompréhension. Pour débuter les qualifications pour l'Euro 2012, il devra en effet se passer de certains de ses meilleurs éléments.

Mais Blanc n'est désormais plus seul dans sa croisade. Deux anciens sélectionneurs, et pas des moindres, sont venus l'épauler. Dans une lettre ouverte à la FFF, Aimé Jacquet et Michel Hidalgo sont montés au créneau pour donner l'alarme : "L'équipe de France est en danger. Elle l'était avant la Coupe du monde, elle l'a été pendant, elle l'est toujours aujourd'hui. Et peut-être même plus encore, à l'heure où il faut reconstruire". La raison ? "Injustes (la peine devait être collective, comme l'avait été l'acte !), disproportionnées, pas équitables (pourquoi une telle disparité ?), sans fondement juridique, les sanctions remettent, sans raison, de l'huile sur le feu, alors qu'il convient, aujourd'hui, d'arrêter définitivement l'incendie et de rebâtir", dénoncent-t-il. Outre les deux ex-sélectionneurs, la démarche contre ces mesures associe également les ex-Bleus Jean Djorkaeff et Sylvain Kastendeuch, ainsi que l'ex-entraîneur Guy Roux et le coprésident de l'UNFP Philippe Piat.

"Des bâtons dans les roues"

Tous demandent la levée des sanctions. "D’autres évènements nous forcent à demander que les dites sanctions soient levées ou transformées en travaux d’intérêts collectifs, d’ici à jeudi, date à laquelle Laurent Blanc donnera la liste des joueurs appelés à disputer les deux premières rencontres des éliminatoires de l’Euro 2012", réclament les six co-signataires. Ces derniers estiment encore que "la Commission de discipline de la FFF a entravé la marche en avant de la nouvelle équipe de France". "Avant qu’il ne soit trop tard, la FFF doit réagir et trouver des solutions, appellent-ils encore. C'est pourquoi nous demandons à la FFF, au lendemain d’une crise qu’il convient désormais d’oublier, de prendre les décisions qui s’imposent".

Pour eux, ces sanctions reviendraient à se tirer une balle dans le pied. Face à la Biélorussie, les Bleus pourraient limiter la casse. Mais, en Bosnie-Herzégovine le 7 septembre, ce sera une autre histoire, même si Toulalan pourra alors faire son retour. Mais Jacquet et ses amis s'interrogent : "Si l'on dit que le football français va mal, aujourd'hui, comment ira-t-il si les Bleus entament, par des défaites, leur campagne de qualification à l'Euro ? Quelle sera la réaction du public, de la presse, alors que l'on entend déjà les politiques reprendre leur charge infondée contre notre sport ? Plus inquiétant, quelle sera la réaction du sélectionneur lui-même, à qui l'on aura mis des bâtons dans les roues, au moment où il a pourtant besoin de l'appui et de l'aide de tous ? Devant un tel manque de soutien, ne sera-t-il pas poussé à démissionner ? ". Une chose est sûre, il est grand temps d'en finir avec ce triste épisode.

eurosport

Evra fait appel
Patrice Evra a décidé de faire appel des cinq matches de suspension en équipe de France infligés par la commission fédérale de discipline. Le capitaine des Bleus lors de la Coupe du monde avait été puni après les évènements de Knysna, en particulier le refus des joueurs de s'entraîner.

:Francefootball:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Lun 30 Aoû 2010 - 21:09

Appel d'Evra : verdict le 9/09
C'est le jeudi 9 septembre que Patrice Evra en saura plus sur son avenir sous le maillot de l'équipe de France. En effet, c'est ce jour-là que la commission supérieure d'appel de la FFF va se réunir pour statuer sur le sort de l'ex-capitaine des Bleus. Ce dernier devrait d'ailleurs être présent avec un avocat pour plaider sa cause. L'objectif du latéral gauche de Manchester United est clair : la réduction de sa sanction (5 matches).

:Francefootball:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Mer 1 Sep 2010 - 20:28

Cas Domenech : «Décision prise»

Le président de la FFF Fernand Duchaussoy a laissé entendre mercredi que la procédure de licenciement de Raymond Domenech était en cours.


Le président de la Fédé laisse entendre que le licenciement de Domenech est en cours.(EQ)

Une semaine après avoir rencontré Raymond Domenech, le président de la FFF, Fernand Duchaussoy a accepté de s'attarder quelques minutes sur la situation de l'ancien sélectionneur des Bleus. S'il n'a pas confirmé le licenciement du technicien -«Je ne vais pas faire d'annonce à la volée, comme ça»-, le dirigeant a clairement laissé entendre qu'une procédure de séparation était engagée. «Ma décision est prise, mais il faut d'abord que je lui envoie un courrier. Tant qu'il n'a pas reçu sa lettre, il (Domenech) ne le sait pas».

Au cours de cet entretien, Duchaussoy dit avoir senti Raymond Domenech pressé d'en terminer : «Ça va aller vite. Raymond le souhaite, la Fédération aussi. Il ne veut pas que ça devienne un feuilleton». L'ancien président du monde amateur assure, en revanche, qu'aucun accord financier n'a pour l'instant été trouvé avec le technicien. «On n'a pas parlé de tout, sauf d'argent, mais il y aura probablement des négociations. Ça fait partie de la procédure. Il n'y a rien de scandaleux. Entre salariés, ça peut arriver dans n'importe quelle entreprise». Contrairement aux chiffres évoqués dans la presse, Duchaussoy réfute la somme de 1,8 millions d'euros. L'issue de cette affaire devrait être connue d'ici «un mois»
lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
marvile
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37385
Date d'inscription : 08/09/2005

MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Lun 6 Sep 2010 - 19:58

Domenech : Duchaussoy confirme


Le président de la Fédé a confirmé la procédure de licenciement.(EQ)

Le président intérimaire de la FFF, Fernand Duchaussoy, a confirmé lundi à Sarajevo avoir envoyé une lettre de licenciement à l'ancien sélectionneur des Bleus, Raymond Domenech : «Sur ce dossier, c'est clair, Raymond Domenech a reçu vendredi sa lettre de licenciement, pour faute grave, sans négociation. S'il le veut, c'est son droit de contester devant les tribunaux. Mais donner des indemnités, ça aurait été choquant pour moi». Le caractère de faute grave, qui ne donne droit à aucune indemnité, a été retenu après consultation, mais Raymond Domenech peut encore contester ce licenciement devant les prud'hommes. «Ca peut être effectivement un feuilleton, mais c'est vous les journalistes qui le faites. Pour moi, c'est fini. J'aurais préféré qu'il démissionne, oui (...)»
Duchaussoy en veut notamment à Raymond Domenech «de ne pas avoir averti le président (à l'époque Jean-Pierre Escalettes, démissionnaire depuis, NDLR), présent sur place, des événements qui se sont passés à la mi-temps de France-Mexique». Il est également reproché à l'ancien sélectionneur d'avoir refusé de serrer la main de Carlos Alberto Parreira, sélectionneur de l'Afrique du Sud, lors du dernier match des Bleus au Mondial.(avec AFP)

lequipe.fr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France   Aujourd'hui à 11:07

Revenir en haut Aller en bas
 
GROUPE A : Afrique du sud, Uruguay Mexique et la France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vrai GTV 3litres Sud-Af
» Fed Cup - Groupe I Europe/Afrique | Du 3 au 9 février 2014
» Coupe davis 2015 groupe I Europe /Afrique
» COUPE DU MONDE U-17 DE LA FIFA MEXIQUE 2011: CALENDRIER PHASE DES GROUPES
» U15 1ère série groupe A (1ère phase)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MaxFoot :: Football Général :: Coupe du Monde et Championnat d'Europe des Nations-
Sauter vers: